Avantages de la chirurgie laser

Avantages de la chirurgie laser

L’arrivée de la technologie laser dans le monde médical a révolutionné durablement les pratiques chirurgicales. Les avantages de la chirurgie laser sont nombreux et peuvent être illustrés dans le cadre des interventions les plus courantes : les opérations de chirurgie réfractive qui corrigent myopie, astigmatisme, presbytie, etc. Ce rayon lumineux concentré a remplacé durablement le bistouri dans bon nombre d’opérations, avec des avantages indéniables pour le médecin et pour le patient en confort et sécurité.
C’est donc bien au sein de la chirurgie réfractive que le laser semble le plus efficace et le plus avantageux ou du moins qu’il est le plus utilisé. Le terme « réfractive » renvoie aux problèmes de vision impliquant de porter lunettes et lentilles.
Le nombre des pathologies oculaires explose dans le monde entier, y compris en Suisse où les cas de myopie ont été multipliés par deux en moins de 50 ans (1). Or, grâce au laser, l’opération de la myopie dure moins de 20 minutes pour un résultat quasi miraculeux !
Si l’œil est l’organe qui est le plus traité par chirurgie laser, ce n’est pas par hasard. Les yeux sont transparents, donc les différents rayons des différents lasers peuvent les traverser et intervenir dans l’ensemble de l’organe : rétine et cornée principalement.
De plus, l’attrait principal de la technologie laser est de pouvoir se décliner à l’envi.
On peut adapter les lasers suivant les tissus ciblés, leur teneur en eau, leur couleur, leur composition, etc. En changeant la longueur d’onde et la puissance, le chirurgien peut choisir son appareil en toute sécurité : là où il n’avait sous la main que plusieurs lames à son bistouri, il peut avoir un outil spécialisé pour chaque intervention. Le traitement d’une pilosité envahissante ou l’ablation d’une tumeur au cerveau se règlent dorénavant au laser, même si ce n’est évidemment pas le même.
Depuis le premier laser ophtalmologique à rubis, les techniques et les appareils ont gagné en sécurité mais aussi en efficacité. Les premiers actes chirurgicaux autour de l’œil et de la vision ont ciblé les diabétiques, à qui la chirurgie a pu éviter la cécité.
Certaines formes de DMLA (Dégénérescence Maculaire liée à l’âge) ont trouvé un traitement efficace grâce à une photo-coagulation rendue possible grâce à un laser haute-densité.
Pour les autres corrections de la vision, les lasers vont surtout modifier la cornée. Il faut alors un instrument ultra précis, ultra fin et efficace : soit les avantages « de base » des lasers.

Exemple de la technique Lasik

Seuls les faisceaux des lasers permettent l’intervention sur un organe aussi fragile que l’œil, dont les composants se mesurent en microns.
La technique dite Lasik (Laser assisted in situ Keratomileusis) est la plus utilisée au monde pour la myopie, l’astigmatisme, l’hypermétropie et la presbytie. Elle est l’exemple parfait pour illustrer les principaux avantages du laser en chirurgie.
Pour simplifier, l’opération chirurgicale comprend trois étapes :
- le laser femtoseconde permet la découpe d’un capot de 100 microns dans la cornée antérieure grâce à un instrument précis : le microkératome. Il existait un microkératome mécanique associé au laser Excimer qui était moins précis et pouvait entraîner des complications.
- le chirurgien soulève ce capot et va pouvoir intervenir au sein de l’œil avec un autre laser : le laser Excimer pour modifier l’intérieur de la cornée, la courbure cornéenne, suivant la correction à apporter aux yeux.
- l’intervention se clôture par la remise en place du capot.
L’opération a duré moins de 20 minutes et balaye le champ de tous les avantages du laser :

Adaptabilité

Dans cette opération, on utilise deux sortes de lasers différents.
Suivant le but, on peut calibrer un laser pour qu’il soit le plus précis possible pour un geste chirurgical optimal, mais, en plus, les techniques peuvent toujours évoluer. Pour preuve, la technique du microkératome, un instrument précurseur qui a continué à évoluer grâce à l’arrivée des lasers femtosecondes.
Brûler, coaguler, vaporiser, cicatriser, couper, plus qu’un bistouri de précision, les lasers permettent des interventions variées et le mariage de différentes techniques pour des résultats optimums ;
et ce quelle que soit l’opération chirurgicale (ablations ou destructions des tumeurs cancéreuses, épilation, etc).
Suivant les calibrages, le rayon laser a divers effets : thermique, chimique ou mécanique. Il peut ainsi s’adapter à presque toutes les opérations chirurgicales.

Précision

Les interventions sur l’œil doivent être hyper précises. Il n’existe aucun autre instrument permettant des actes chirurgicaux dans un environnement aussi petit : l’épaisseur centrale moyenne de la cornée est de l’ordre de 500 à 700 microns. Le Lasik femtoseconde est un bon exemple de technique de découpe ultra précise et efficace qui permet d’opérer des yeux normalement inopérables.
Dans d’autres domaines comme l’esthétique, les lasers seront calibrés pour ne s’attaquer qu’à une sorte de tissus. En chirurgie dentaire, le laser Nd:YAP vaporise les tissus mous et a, en plus, une fonction hémostatique qui atténue les saignements.

Confort du patient

Des gestes plus précis, des actions ciblées, des vertus cicatrisantes : dans tous les cas, le bénéfice pour le patient d’une chirurgie laser est multiple.
Les interventions sont nettement moins longues : certaines, comme la technique Lasik décrite ci-dessus pour la myopie, durent un temps court et allègent la prise en charge du patient mais aussi les techniques d’anesthésies et les effets secondaires. Des opérations au laser peuvent avoir lieu malgré la prise de traitements médicamenteux, qui seraient contre-indiqués pour une chirurgie « classique ».
Les éventuelles terminaisons nerveuses rencontrées lors de l’opération sont neutralisées par le laser. Donc les douleurs sont atténuées.
Les suites d’opérations sont moins lourdes, moins douloureuses et durent moins longtemps, là aussi les traitements à prendre seront moins nombreux.
Pour la myopie traitée au Lasik femtoseconde, la récupération de la vision est très rapide et les douleurs post-opératoires sont souvent inexistantes.
Grâce au laser, les patients reviennent plus facilement et rapidement à une vie normale.

Confort du praticien

Si le confort du patient doit être mis en avant, celui du praticien est aussi, sinon plus, important.
Les lasers combinent bon nombre de techniques et d’instruments complémentaires : outils, caméra, robots assistants, poste de travail confortable, etc.
Nous sommes dans le domaine de la micro chirurgie : avoir un outil précis et efficace atténue de manière importante le stress que peut ressentir un praticien et les gestes chirurgicaux malheureux. La pratique d’opérations délicates et précises est devenue plus facile.

Moins d’effets secondaires, d’infections, de risques et de soucis post-opératoires

Les opérations lourdes débouchent sur des risques accrus pendant et après l’acte chirurgical. Les douleurs et traitements après de telles interventions peuvent être très handicapants.
La chirurgie laser supprime un grand nombre de ces problèmes : les besoins en anesthésie sont moindres, donc les risques d’allergie à ces traitements aussi.
Les tissus sont peu endommagés, donc peu de soucis de cicatrisation.
Quand le laser coupe, il suture de lui-même les petits vaisseaux sanguins ET détruit les micro-organismes pouvant entraîner des infections.
Durant une opération, on n’a pas ou très peu de saignements, ainsi on peut prendre avant et après une intervention des traitements de non-coagulation du sang (aspirine, anti-coagulant, etc).
En chirurgie bucco-dentaire par exemple, les risques de saignements, d’œdèmes et même les douleurs sont quasi nuls.
Comme il y a moins de manipulations et grâce au fonctionnement même du laser, les risques d’infection baissent énormément. Avec le Lasik femtoseconde, les problèmes d’infection n’existent pratiquement plus et les risques d’inflammation sont réduits à néant ou presque.
Enfin, même si ces actes impliquent des instruments onéreux, la réduction de l’hospitalisation, des traitements post-opératoires, des effets secondaires font baisser le coût de la prise en charge des patients.
Dermatologie, chirurgie crânienne, physiothérapie, chirurgie esthétique, cancérologie, les lasers n’ont pas fini de nous étonner !
(1) https://www.24heures.ch/sante/sante/Les-cas-de-myopie-explosent-et-boostent-la-chirurgie-au-laser/story/29629393